Rechercher

T'aimer comme une âme soeur

Tu m’es apparue comme l’évidence d’une alchimie infinie qui raisonne comme un tambour dans mon cœur.

Tu m’es apparue là où, dans ma vie, il n’y avait plus de rêves.

Tu es apparue dans ma vie, là où il n’y avait plus d’envies,

Tu m’es apparue là où il n’y avait plus de vie.

Ta voix, ta chaleur, ta candeur, ta douceur tout en toi réveille mes sens, tout en toi anime mon corps au plus profond de mes sens.

Dans un lieu tenu secret de mes fantasmes et de mes désirs, tu as su y mettre une larme, tu as su y mettre une fleur, tu as su y mettre un amour innommable, tu as su y déposer la vie.

Oh grand jamais je n’aurais cru possible de vivre un tel amour, Oh grand jamais je n’aurais cru vivre une synergie, oh grand jamais je n’aurais su dire qu’avant je n’avais pas vécu et que je vis maintenant ici et maintenant, avec toi pour les siècles et les siècles et pour l’éternité.

Oh grand jamais je n’aurais cru vivre un rêve si grand et si vrai en étant éveillé.

Oh grand jamais je n’aurais su vivre autrement que dans l’amour.

Oh grand jamais je n’aurais pu lire en toi sans y être invité, Oh grand jamais je n’aurais ressenti ce désir si puissant sans te toucher comme un amant, sans t’aimer comme un ami, sans te connaitre comme un frère, sans être ton âme sœur.

Quelle délivrance d’avoir enfin retrouvé mon foyer,

Quelle délivrance d’avoir enfin retrouvé ma vivacité,

Quelle délivrance d’avoir enfin retrouvé mon existence.


Angélique CHAPUIS


75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout